Petite garce en 1ère classe – Histoire X

baise une inconnue sexe en altitude

Si je vous disais que les plans culs se trouvent partout autour de vous même dans les avions. Mon histoire se déroule sur le vol de retour des États-Unis vers Paris. En effet, j’avais trouvé une promotion intéressante sur Internet pour un aller en classe économique et un retour en 1ère classe, décollant du Miami International AirportLa cabine des premières classes se trouve en face du cockpit et les passagers sont accueillis avec une coupe de champagne à leur arrivée à bord, une première pour moi.

Je plaçai mes bagages et cherchai ma place assise, je me trouvai dans la dernière rangée en place K à côté d’une femme de la quarantaine, en place H. Femme plutôt charmante, brune ayux cheveux longs et un regard très” insistant” voire gênant dès mon arrivée. En fait nous nous trouvions sur une rangée à deux places uniquement et en fin d’allée. En prenant place je me sentais encore observé par elle et pensais être tombé sur une tarée mais avec un peu de recul, je me suis dit que pouvait être la bonne chaudasse qui m’occuperai pendant les 7h de vol, mais bon, ce genre de truc c’est tellement rare.

J’engageai la conversation avec l’inconnue afin de me détendre. Je trouvai spontanément le premier sujet pour débuter la conversation. Elle était vraiment réceptive à ce que je disais et à son tour alimenta la discussion en me questionnant sur mon séjour. Marqués par quelques pauses au cours du vol les échanges reprenaient de plus belle avec des anecdotes et des idées de voyages. Je prenais limite plaisir à échanger avec cette dame.

Cette garce qui me suce prise en photo

J’ai prise la belle inconnue rapidement avec iPhone

Assez vite la cabine passait en mode nuit et comme par réflexe, je commençais fermer les yeux. Soudain, je sens quelque chose me toucher la cuisse et glisser très lentement vers mon sexe. Je savais que c’été elle, la femme à côté de moi et je compris son petit jeu tout de suite. l’idée de flirter avec une femme mure ne me déplaisais pas du tout Assez surpris, je me laissé faire, et ça commençait très bien.

La dernière lampe s’éteignit plongeant cette fois_ci la cabine dans le noir. Je regardai sur ma droite instinctivement en surprenant la femme de ma droite. Sa main avait déjà atteint le fond de mon caleçon et s’attardait déjà sur l’exploration de ma verge molle qui ne tardait pas à grossir entre sa main. N’ayant plus de place dans mon boxer pour s’exprimer, elle me déboutonna le pantalon et sorti ma queue dehors la cachant sous la couverture fourni par l’hôtesse quelques minutes avant. Elle me branle doucement pendant quelques minutes et sans vraiment voir ce qui se passe dans cette obscurité, elle se penche vers mon sexe. Je sens ce petit souffle chaud qui précède la mise en bouche car elle joue sur la chaleur de sa respiration…la suite fut délicieuse !

Le mouvement de ses lèvres et de sa langue sur ma verge me laissent sans paroles et je me retient pour ne pas gémir de plaisir. Je sens sa langue balayer lentement le bout de mon gland et en profite rapidement pour prendre une photo avec mon téléphone, histoire d’immortaliser le moment. Elle s’attarde sur mon frein tout particulièrement car elle sait l’effet que ça me procure, j’avais à faire à une femme expérimentée. Elle descends ensuite baladant le bout de sa langue de-ci de-là. Je suis fou. Je sens vite que mes couilles vont avoir droit à leur moment de gloire, c’est exquis ! Elle ne laisse rien au hasard, cette Cougar sait qu’elle a le temps. Elle m’excite trop ! Elle prends soin de s’arrêter par moments pour éviter de me faire venir trop vite et gâcher le plaisir. Mais au bout d’un quart d’heure avec ce traitement, je ne résiste plus et fini par éjaculer ma dose de sperme dans sa petite bouche. Elle pompe tout jusqu’à la moindre goûte. 2 heures après, je lui dit de me rejoindre dans les toilettes pour que je la baise. On s’y rend en toute tranquillité car l’avion est toujours plongé dans le noir même en classe économique.

Dans la cabine je la prends par la taille et lui mettant un doigt, elle est humide et excitée. Elle entoure mon cou de ses bras et monte sur le lavabo. Son parfum entêtant et la douceur de sa peau me désorientent. Je retire son tanga pour dévoiler sa vulve légèrement poilue. Je commence à la prendre lentement puis le rythme s’accélère. Elle couine légèrement mais pas assez fort pour dépasser le bruit de l’avion en plein vol au dessus de l’Atlantique. Aucun son émanait de sa bouche laissant sa gestuelle et ses mouvements convulsifs s’exprimer librement. A ce moment là, je ne savais pas ce qui se passait dans sa tête mais je savais parfaitement ce qui se passait dans la mienne. J’étais un vraie bête sauvage au service de son plaisir.

Je la regardant dans les yeux pendant que je la baisait. Son visage, totalement déformé par le plaisir m’excitait encore plus. Je ne pouvais plus garder en moi l’excitation qui habitait mon bas-ventre et je lâchai pour la deuxième fois mon foutre dans sa chatte chaude et humide. Elle débordait, le sperme coulait déjà de son orifice, le creampie royal ! On regagnaient ensuite nos places puis elle s’endormi posant sa tête contre moi. Les heures restantes du vol laissèrent place à d’autres gâteries avec autant d’excitation.

Aujourd’hui nous nous voyons toujours sur Paris pour baiser dans les différents hôtels de la capitale. Je me demande combien de temps ça va durer mais là n’est pas la question. Il s’agit de profiter de ce plan cul régulier. 

A bon entendeur, Salut !

Alexandre, 27 ans, Paris

rencontre femme coquine