Week-end coquin entre amis – Partie 1 – Histoire X

J’oubliai pour la première fois d’allumer le feu de camp, elle me hantait, Sarah me hantait. Elle était revenue de sa ballade en forêt et quand elle retira son gilet, mon coeur se mit à battre la chamade. Ce corps de déesse aux courbes parfaites et ses seins absolument magnifiques vus de profil me firent triquer comme d’habitude. Aucun doute subsistait Sarah était la fille que je voulais me taper lors de ce week-end de camping entre amis.

Elle jouissait d’une réputation des plus populaires auprès des garçons. En effet, c’était le genre de fille facile que tout homme normalement constitué pouvait baiser. Sarah était une véritable salope nymphomane et son envie toujours grandissante de sexe était facilement perceptible par les mâles.

Ce week-end nous étions quatre : Sarah, Aude, Ludovic et moi.

Elle s’approcha de moi en souriant avec son charme habituel en disant :

« Alors Greg, tu n’a pas eu le temps d’allumer le feu ? »

« Non, il y a pas assez de bois par ici, d’ailleurs j’attendais que l’un d’entre vous revienne pour m’accompagner  » Je lui répondais.

« Ah ouais, cool, je veux bien venir avec toi » repliqua-t-elle.

J’eus un petit rictus en guise de remerciement et mon coeur se remit à battre. Je sortais mon iPhone de la poche pour prévenir les autres qu’on étaient partis chercher du bois pour le feu de ce soir. On rentreraient au camp dès que possible.

On pris directement la direction de la forêt voisine et Sarah prit le panier en osier pour le remplir de bois.

« Dommage que ton copain n’est pas pu venir avec nous, ça aurait été sympa »

« Oui mais il est toujours occupé en ce moment et c’est pas trop son truc de camper »

Je marchais devant elle en suivant le sentier de terre battue qui s’engouffrait dans la forêt. On arrivaient après quelques minutes de marche rythmée sur une plaine très étendue avec des arbres fruitier et un champ de fleurs écloses. Les bouts de bois s’étaient accumulés dans le panier au fur et à mesure de la marche et au moment de faire demi-tour :

« C’est magnifique ce coin! »

« Tu as raison c’est vraiment beau ». Au fond de moi je n’avais qu’une envie; me la faire dans un coin de la vallée avec cette nature foisonnante tout autour.

« Tu aimes la nature, Greg ? » me quetionna-t-elle

« Bien sûr que je l’aime, mais j’aime aussi les filles qui l’aiment ! » Je tentai cette réplique pour la forcer à réagir, ça avait l’air de fonctionner car elle baissa la tête en souriant et me lança :

« J’ai envie de te sucer ! »

Je restai sans voix car je ne m’attendais pas à une réponse aussi direct de sa part.

« Pardon, tu viens de dire quoi ? » je lui lança

« Allez, fais pas l’innocent, j’ai captée ton petit jeu depuis qu’on est arrivé ! » En répondant avec son sourire habituel.

Soudain, elle prit un air sérieux avec des lévres légèrement ouvertes et humides accompagné d’un regard perçant et commençait à se rapprocher de moi lentement. Mon coeur reprit ce rythme accéléré quand :

« Greg, Sarah, vous êtes où ?

Ludovic et Aude criaient en basse forêt pour nous retrouver. Ils avaient essayé de nous joindre par téléphone mais il n’y avait pas de réseau.

« Je m’occuperai de toi plus tard » me rétorqua Sarah avec un rictus du coin de la bouche avec cet air coquin dont j’étais fou.

On rentraient ensemble au camp pour allumer le feu, faire cuire la nourriture et monter la tente. Au cours de la soirée Sarah été redevenue la fille normale que nous connaissions tous, rigolote et amusante. Je lui lançais de regards fugaces pour savoir si elle en faisait de même et ce fut le cas. Ni Ludovic ni Aude avaient captait notre petit jeu.

Autour de notre feu, on jouaient à la bataille Corse et à divers jeux de société qu’Aude avait prise avec elle.

Aude, était une fille mignonne, du genre calme et sérieuse qui aimait bien passer du bon temps avec les amis. Étudiante en dernière année de droit social, célibataire elle savait profiter de la vie sur le plan sexuel. Sébastien, lui, été comptable dans une entreprise locale de nettoyage depuis un an et en couple avec une fille depuis deux mois.

La nuit été douce et agréable et le moment d’aller nous coucher arriva. Il était 3h du matin et j’avais bien discuté avec Sarah. Nous dormions tous les quatre dans la même tente. J’étais près de Sarah, côté entrée. On continuaient tous à parler, rigoler et à se raconter des histoires et des blagues. Pendant ce temps, dans le noir total, je tentais une approche sur Sarah en lui glissant la main sur sa cuisse et remontant lentement vers sa chatte. Elle gigotait lentement en s’éloignant de Aude pour se rapprocher de moi.

D’une geste doux et vif, je sentais sa main droite rentrer dans mon caleçon et faire des merveilles.

La chaleur de sa main était divine sur mon sexe et la descente vers mes boules encore plus torride. Sa main de prédatrice caressa avec douceur mon engin avec délicatesse. D’un geste simple elle commença progressivement à me branler en exploitant la longueur de ma bite avec ses va-et-vient de haut en bas et alternant les mouvements de plus en plus rapides. Mon dieu, c’était trop bon ! La branlette dura quelques minutes, ensuite je crachai la purée en silence, en quantité suffisante dans mon sac de couchage. Cette salope avait un coup de main exceptionnel et je m’endormi vite et totalement vidé.

Le lendemain matin ce fut à mon tour d’aller cherche des provisions au village. Je demandai donc à Sarah de venir avec moi :

«Je vais au village faire des courses tu viens?»

«Ok « 

On avait pris la Clio pour s’y rendre et il nous fallait quinze minutes pour descendre. Un trajet relativement simple et rapide.

«Alors t’a aimé hier soir ? me quetionna-t-elle

«Aimé…j’ai adoré tu veux dire et j’espère découvrir l’étendue de tes talents ?

«Tu n’a pas idée mon petit Greg, mais tu sais je ne suis pas une fille facile, si tu crois que c’est gagné d’avance tu te trompes »

Cette salope était en train de me dire qu’elle n’est pas une fille facile ? Elle adorerait jouer avec les hommes et les manipuler mais ce jeu ne marchai pas avec moi. J’étais bien déterminé à baiser Sarah coûte que coûte et lui apprendre les bonnes manières.

Fin de la partie 1 – Lire la partie 2 de « Week-end coquin entre amis »