Raphaëlle une déesse du tel rose

tel rose avec femme super bonasse à poil

Mes amants m’appellent Raph sur tel rose. Je sais ça ne fait pas très féminin mais c’est bien plus court que Raphaëlle. Mais malgré mon nom un peu masculin je n’en suis pas pour autant moins féminine. Avec mes cheveux flamboyants ondulées. Jusqu’au bas des fesses Je fais le bonheur de beaucoup d’hommes. Et c’est pour ces cheveux justement que Marvin décide de me contacter. Il me trouvait totalement à son goût. Et la chose qu’il aimerait le plus faire. C’était de plonger sa tête et son nez dans mes cheveux. Afin de sentir son odeur. Et savoir à quel point il pouvait être doux et soyeux. Mais surtout il voulait que je le baise. Que je sois sur lui les cheveux en désordre.

Fièrement enfourchée sur sa queue. Telle une amazone chevauchement fièrement et sauvagement son fidèle destrier. Cette image qu’il donnait de moi m’excitait réellement. Et d’ailleurs c’est cette imagination débordante. Et aussi la force qui émanait qui m’avait décidé à coucher avec lui.
Marvin était prof de littérature à l’université. Il avait trente-sept ans. Était marié et père de famille de deux jolis enfants. Il n’était pas malheureux en mariage. S’il a décidé de venir sur tel rose. C’est juste que sa femme avait perdu un peu de sa libido après l’accouchement de son second enfant. Et n’aimait pas trop qu’on la touche depuis quelques temps. Donc il venait ici pour trouver du réconfort jusqu’à ce que sa femme se décide à nouveau à baiser.

Et afin de ne pas tromper celle-ci directement. En plus le tel rose était bien plus discret que d’aller voir quelqu’un dans un hôtel. Et moi je l’acceptais. J’étais fraîche et disposée à lui offrir mon corps. Et satisfaire le moindre de ses désirs.
Bref le courant passait bien entre nous. Son premier message pour moi sur tel rose m’avait beaucoup attiré. Il m’avait dit qu’avec ma chevelure flamboyante et mon corps de rêve. Je ressemblais à une magnifique déesse du feu. Personne ne m’avait jamais dit une chose pareille.

Donc je décidais de l’accepter et lui demanda ce qu’il voulait que je fasse. Et sans grande surprise il me demanda de m’habiller en déesse grecque. Une robe blanche drapée, pied nu et aussi une couronne de feuille. Les cheveux libres. Puis on se demanda l’un l’autre nos limites. On était tous les deux sans tabous. Mais pas la peine puisque ce ne serait que du sexe semi hard. Donc on décide de donner rapidement rendez-vous sur tel rose.
Pour les satisfaire pleinement donc je décide de m’habiller comme il le souhaite. Je cherchais donc une robe drapée. Mais avec un décolletée énorme qui laissait voir mes seins ronds. Et avec une jupe longue évasée. Qui elle avait une très grande fente arrivant jusqu’à mi-cuisse et plus. Si bien qu’on voyait presque ma chatte. Et j’accompagnais le tout d’une petite couronne de feuilles vertes que j’avais fait moi-même. Je me trouvais vraiment belle.
Puis pour le plaisir de Marvin je me pris en photo. Pour les envoyer ensuite sur tel rose. Photo que j’avais prise dans mon beau jardin au milieu de mes nombreuses plantes. Je prenais des poses sexy et aguichantes qui feraient sauter la queue de n’importe qui. Je ressemblais vraiment à une déesse. La déesse Raphaëlle.

Envoie-moi au septième ciel en me laissant t’enfourcher

J’avais envoyé les photos à l’avance à Marvin afin qu’il puisse les apprécier pleinement. Et en profiter pendant notre partie de jambes en l’air sur tel rose. Et pour éviter que sa femme ne nous surprenne. Notre plan cul se passait durant le jour. Entre midi et deux durant sa pause déjeuner.
Il m’appela enfin, moi j’étais déjà toute prête. Dès que j’ai répondu la première chose qu’il me dit était un compliment. Il me déclara que j’étais exactement comme ce qu’il imaginait dans ses fantasmes. Et qu’il avait toujours rêvé de plonger sa queue dans la chatte d’une déesse.

Je lui répondis sensuellement qu’aujourd’hui tout allait devenir réalité. Car il avait le grand honneur de baiser avec la déesse Raphaëlle. Marvin était aux anges et demanda à sa déesse ce qu’il devait faire.
Je lui dis donc que s’il voulait me faire plaisir sur tel rose. Je voudrais qu’il vienne me rejoindre sur mon lit. Et qu’il m’enlève mes vêtements sans que je ne fasse aucun effort. Il accepta et me dit qu’il voulait plonger sa tête dans mes cheveux. Et pendant que lui ferait ça. Moi j’embrasserai son cou puis le mordrait. Je commençais à me chauffer et à me caresser sans me donner la peine d’enlever ma robe. Il voulait me voir allongée avec mes cheveux éparpillés tout autour de moi. Comme une auréole de feu. Je ne suis pas une femme romantique d’habitude. Mais ses paroles plus sa voix douce et chaude m’excitaient vraiment beaucoup.

Donc je descendis rapidement ma main vers ma zone humide et qui me donnait le plus de plaisir. Et je commençais à le caresser. Moi pour le récompenser de son attention envers moi je voulais me sucer. Mais il me dit que ce n’était pas digne d’un simple mortel comme lui de recevoir un tel cadeau. Mais je lui répondis que c’est la déesse qui le voulait et c’était un ordre donc il accepta. Je m’imaginais sucer sa jolie queue blanche. Puis je lui dis que je n’en pouvais plus. J’étais au maximum de mon excitation. Et que tout ce que je voulais maintenant c’était sentir sa bite dans ma chatte.
Je lui ordonnais de s’allonger pour que je puisse l’enfourcher. C’est là où j’étais le plus à l’aise. Et c’est là aussi qu’il voulait me voir. Comme une amazone chevauchant son fidèle destrier. C’était ses mots et il en avait l’air tellement heureux. Je m’enfonçais d’un coup mon gode dans mon vagin. Et li commençait à se masturber. Tout se passait rapidement. Je bougeais le d=gode rapidement et férocement. Et Marvin aussi se donnait beaucoup dans sa masturbation. Et c’était si intense que nous avons atteint le septième ciel rapidement et ensemble. Marvin était vraiment un des amants qui m’a le plus marqué. Depuis on s’appelle souvent. Mais toujours durant la journée. Et à chaque fois il déborde d’imaginations. Et c’est tellement bien. Et si vous êtes aussi imaginatifs que lui. Je n’hésiterais pas à coucher avec vous. Et faire tout ce que tu veux.