Fucknomination : Vous êtes nominé – Histoire X

coquine libertine voyeurisme

Je suis férue de voyeurisme depuis quelques années et mon truc c’est de coucher avec les mecs que je rencontre en mettant à profit mon téléphone. C’est un délire particulier, mais plaise à qui veut, ça ne tiens qu’à moi. Je me trouve bonne et c’est pour ça que je me fais souvent brancher par téléphone pour baiser.

J’aime aussi le sexe mais pas dans l’intimité sinon avec tous. Je m’explique, en baisant avec un mec chez lui ou chez moi je film systématiquement quelques séquences avec Snapchat et je l’envoie instantanément à mon répertoire de mecs déjà baisés. C’est simple, un mec me drague, je prends son numéro et son pseudo sur Snapchat puis tôt ou tard je baise avec lui. Le moment venu je me prends en photo ou filme quelques séquences coquines que j’envoie à tous les autres mecs avec qui j’ai baisé, toujours sur Snapchat  Ainsi, mon dernier plan cul, peut voir que je baise avec un nouveau mec. Le concept m’excite terriblement.

selfie-snapchat

Je filme mes ébats et je les envois via Snapchat à tous mes plancul, j’aime le sexe au telephone

Beaucoup de mecs ne veulent pas se faire filmer mais je leur dis clairement qu’ils sont libres de partir voir ailleurs même si en général c’est moi qui filme. Souvent ils acceptent à condition qu’on ne voit pas leur tête car je sais les tenir par les couilles.

Alors la séance peut démarrer : préliminaires, fellations, cunnilungus, pénétrations par devant et par derrière, je ne me refuse rien. Je me fais défoncer à chaque fois et j’adore ça ! Dans la vie quotidienne je suis une fille réservée et sérieuse, mes amis et collègues de travail sont loin de se douter que je suis une vraie salope au telephone.

Avec Snapchat, ce qui est formidable c’est de programmer la destruction du fichier envoyé après son visionnage ou après quelques secondes seulement après réception par le destinataire. Les mecs sont d’ailleurs frustrés de ne pas toujours voir la fin de mes vidéos. Mes plans culs me contactent directement pour venir me baiser et il m’arrive parfois de faire des partouzes avec deux voire même cinq mecs à la fois. Certains préfèrent se branler vite fait devant mes vidéos les plus longues. Je suis même contactée par les potes de mes plans culs qui ont vu les photos et les vidéos et veulent aussi être les heureux gagnant d’une séance de cul filmée par mes soins.

Cette pratique porte le vulgaire nom de « Fucknomination« , que j’ai trouvée avec mon groupe de copines salopes. J’ai été la première à ouvrir la boucle. Après les Neknominations, courtes vidéos où des jeunes mecs se saoulent la gueule à l’alcool en se mettant au défi, moi je propose le même concept, essentiellement pour les filles faciles et celles qui aiment le voyeurisme et l’exhibitionnisme, comme un mode sexualité alternative. Ainsi, ceux qui visionnent les vidéos doivent suivre et capter le moment où je nomme deux de mes copines et doivent se débrouiller pour les contacter s’ils souhaitent participer à ce plan sexe virtuel. A elles de proposer une vidéo coquine en nominant les prochaines filles. Depuis peu, les mecs faisant partie de mon cercle sexuel ont rejoint le groupe en proposant aussi des vidéos et photos de leur ébats par téléphone avec des nouvelles filles. Ça fait effet boule de neige car à chaque fois la boucle grandit.

Le sexe au telephone de la sorte, excite beaucoup les mecs et tous ceux qui m’ont baisé ont adoré vivre ce moment à la fois intime et de partage. Ça te donne des idées coquines ? Tant mieux j’espère peut-être tomber sur toi très prochainement 😉

Léa, 20 ans, Cannes

rencontre femme coquine