Cherche biroutes sur autoroutes – Histoire X

suce bite autoroute cochonne

C’est sur une aire de l’autoroute A8 direction Nice que Marie et moi avons l’habitude de nous arrêter. Non pas pour faire le plein, ni pour prendre à boire mais pour s’exhiber ensemble sur le parking des Poids-Lourds. Les routiers savent parfaitement où nous trouver surtout quand il font le même parcours plusieurs fois par semaine.

Il est 15h et quelques PL sont garés, ces quelques chanceux auront donc toute notre attention.

J’arrête le moteur de l’Audi et commence à retirer mon string laissant ainsi mes parties à l’air respirer et propager leur odeurs jusqu’au mâles. En ouvrant la portière je sors ma belle et longe jambe en la laissant posée. Les premiers regards se pointent sur nous et sans tarder je lève légèrement ma jupe pour leurs montrer ma chatte poilue.

Katie suce un chauffeur routier sur la A8

Je prends Katie en photo en train de pomper un routier

Un Routier s’approche lentement de la portière et entre ferme celle-ci pour cacher ses partie et la suite de la scène. Il déboutonne son pantalon et je plonge ma main pour aller chercher son sexe à moitié raide. Pour lui donner du peps je le mets au fond de ma bouche et je le pompe. Un deuxième routier s’approche de l’autre coté de la voiture en direction de Marie et commence à lui toucher les seins rapidement, puis il recommence en se penchant légèrement pour lui caresser les lèvres de sa vulve et à terme lui enfourner deux doigts. Marie ne tarde pas à le sucer à son tour.

Le premier viens je suce viens d’éjaculer dans ma bouche, je suis une vide couilles et j’aime ça, aussitôt il remonte son froc et s’en va pour faire passer le mot à se potes. Qu’ils en profitent ils peuvent tous venir me toucher. Marie termine aussi avec son prétendant qui ne tarde pas à partir vite aussi.

Le roulement est constant, on suce des bites en flux tendu et après une bonne dizaine de passages à nous deux on décide de partir pour une autre air d’autoroute.

A la suivante, même scénario, des bites et des bites. Les hommes se succèdent les uns après les autres comme à la caisse du supermarché. On décide de changer de position, à quatre pattes cette fois ci ils nous doigtent la chatte et trou de balle. Certains n’hésitent pas à sortir leur sexe et à rentrer carrément. On n’a pas demandé ça et on tente de lutter tant bien que mal mais ils nous tiennent fort par les hanches. Il nous est impossible de s’en dépêtrer. Marie et moi on s’est fait avoir par les routiers nous tiennent de force. On se résigne en suivant les mouvements de leur va-et-vient, de toute façon c’est trop bon et ils sont plutôt rapides à éjaculer. Ils enchaînent tous autant qu’ils sont et ne nous laissant pas de répit entre chaque baise. On se retrouve dans notre voiture à accueillir de vrais animaux sauvages pendant les avoir amadoués après de nombreuses fois.

Le dernier à vider ses couilles dans mon cul, me lâche et s’en va, nous laissant toutes les deux à moitié mortes nos vagins totalement défoncés. Malgré cette expérience on continuera “l’exhib à domicile” comme l’appellent les routiers. On est de vraies garages à bites et on adore ça !

Katie et Marie, 45 et 46 ans, Saint Maximin

rencontre femme coquine